référer une candidate

Pub

Les lauréates

Veuillez choisir l'année souhaitée
2008 2009 2010 2011 2013 2014
IIIÈME GALA FEMMES ARABES

Ce samedi 29 mars 2008 a eu lieu le gala "Trophe Femmes Arabes du Québec" organisé par le magazine Femmes Arabes. Beaucoup de dignitaires et politiciens ont été conviés à cette manifestation. Elles étaient plus de 100, et 23 ont été retenues: Les plus audacieuses, celles qui sont passées à l'action, ont réussi!

SANTÉ
Lauréates
Aziza Blili

Ces études à l’Université de Tunis en journalisme et ses études universitaires en interprétariat traduction à Montreux (Suisse) démontrent les talents de communicatrice de cette femme extravertie, dynamique et audacieuse.
Aziza Blili s’est occupée pendant des années du Comité Solidarité Tiers-Monde à Trois-Rivières. Très active également au sein du Centre culturel Islamique de Mauricie et du Musée des Religions à Ricollet, elle a organisé une exposition sur la Civilisation Islamique. Aziza aime être au centre de l’action et elle a brillamment représentée la Fédération des Musulmans Canadiens lors des divers forums et journées d’étude dans le cadre de la Commission Bouchard Taylor.

ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE
Lauréates
Hela Dahen

Depuis son jeune âge, Hela Dahen rêvait d’aller jusqu’au bout de ses études et être une chercheuse renommée. Maintes fois major de promotion au cours de son cursus universitaire, lauréate de plusieurs prix et bourses d’excellence, elle soutient sa thèse de doctorat en avril 2007. Elle a effectué des recherches avancées sur un sujet de pointe en finance à savoir la gestion du risque opérationnel, et développé un modèle unique pour la banque nationale qui a vivement encouragé l’avancement de ce projet innovateur. Elle a soumis trois articles pour publication dans des revues prestigieuses et présenté les résultats de ses recherches dans plusieurs conférences (Montréal, Toronto, Milan, Chicago, Londres)
Mis à part cet accomplissement, dont elle peut être très fière, elle a su concilier étude, travail et famille.

Lauréates
Farida Osmani
Gagnante du Trophée

Québécoise d’origine algérienne, Farida OSMANI (Ph. D) détient de nombreux diplômes (France, Belgique, Canada). Impliquée depuis plus de 20 ans comme chercheuse dans des réseaux locaux et internationaux multidisciplinaires, elle développe des savoirs sur le genre, la participation citoyenne, le renforcement des communautés locales et la gestion de la diversité culturelle et religieuse.
Elle a réalisé diverses enquêtes de terrains sur ces questions sur le monde arabe et musulman dans le contexte des sociétés d’origine et en situation d’immigration. Farida aime se qualifier de passeuse de cultures et se sent privilégiée de pouvoir faire connaître localement les pratiques et les savoirs de sa culture d’origine et de transposer ses compétences et le savoir-faire québécois lors de missions internationales auxquelles elle participe.

Lauréates
Amani Sawaya

Née en Egypte, d’origine libanaise, Amani Sawaya détient un B. Comm. en Marketing et Affaires Internationales, ainsi qu’une certification de planificateur financier.
Elle a débuté sa carrière dans le secteur bancaire en 1977 et a rapidement gravi les échelons pour devenir Première vice-présidente de la Banque République Nationale de New York (Canada). Elle dirige aujourd’hui la Banque Privée de la Banque HSBC Canada pour la Région du Québec et dans les provinces de l’Atlantique.
Amani siège au conseil d’administration de la Chambre de Commerce Canada-Liban, elle est membre curateur du Collège Stanstead. Elle préside également le Forum des femmes du Québec de la Banque HSBC Canada.

Lauréates
Rachida Azdouz

Originaire du Maroc, elle arrive au Québec en 1989. Diplômée en psychologie et en sciences de l’éducation (Strasbourg), elle passe avec succès les examens de l’Ordre des psychologues. En 1992, elle reçoit un prix du Centre de formation des femmes de Montréal pour sa «conscience humanitaire et sociale» et sa «participation à l’amélioration de la qualité de vie de la communauté québécoise».
Enseignante en communication interculturelle, en gestion des conflits de valeurs et de droits à l’Université de Montréal, elle est vice doyenne aux études et au développement à la faculté de l’éducation permanente. Son guide pédagogique sur les accommodements pour les gestionnaires municipaux obtient le prix Ressources humaines (2002). Parmi ses nombreuses publications, elle est l’auteure du chapitre sur les accommodements raisonnables dans le milieu de la santé, dans le collectif publié en 2007 (éd. Yvon Blais). Membre du Conseil des relations interculturelles de 1997 à 2001, membre du Conseil supérieur de l’éducation de 2001 à ce jour, présidente de l’association pour l’Éducation interculturelle de 1997 à 2000, Retenue parmi les «Mille femmes québécoises d’exception», œuvre du photographe Pierre Maraval en 2007.

Lauréates
Soumaya Yacout
Gagnante du Trophée

Soumaya Yacout , véritable pionnière, est la première femme à diriger une école d’ingénierie francophone au Canada. Sa carrière professionnelle défie plusieurs mythes répandues sur les femmes, en particulier les femmes arabes.
Elle a excellé en sciences et en génie, obtenant avec succès son doctorat aux États Unies. Elle a obtenu son titulariat tout en conciliant carrière professorale et vie familiale.
Ses nombreuses publications et la transmission de ses connaissances à ses étudiants, au Québec et à travers le monde : Chine, Maroc, Tunisie, Mexique, Iran, Colombie, Égypte, Liban, Venezuela et Mauritanie, ont contribué au développement de la profession d’ingénierie. Bénévole dans la communauté, Professeur Yacout a su apporter son savoir au Québec tout en rendant honneur aux femmes Arabes et Québécoises.

GRANDES BENEVOLES
Lauréates
Souad Bounakhla

À travers les multiples activités de son association et l’école Al-Arabiya (conférences, tables rondes, soupers collectifs, communiqués aux médias.. etc...), Souad Bounakhla œuvre constamment pour un rapprochement interculturel, brisant l’isolement, favorisant l’intégration et la compréhension mutuelles.
Celle, dont le slogan est «mieux se connaître pour mieux se comprendre» collabore et travaille avec plusieurs organismes, écoles et municipalités, afin de trouver des solutions aux problèmes entravant la co-existence ethnique .
De plus, Souad Bounakhla interpelle et inspire avec succès les jeunes d’origine arabe, en les informant sur la culture et la langue de leurs ancêtres, ce qui leur confère un enrichissement et une stabilité identitaire facilitant leur intégration et leur adhésion aux valeurs communes de la société québécoise.

Lauréates
Madeleine Sultan
Gagnante du Trophée

Dès l’âge de 9 ans, Madeleine Sultan, s’implique auprès de sa mère en l’accompagnant dans des camps de réfugiés palestiniens pour y mener des campagnes de vaccination.
Parcours : Organisation de l’accueil des familles immigrantes avec le CACI ;
Initiatrice d’un projet au Liban pour l’amélioration du français ;
Agente de liaison (Comité International de la Croix-Rouge) lors du rapatriement des canado-libanais (conflit Libano-Israélien) ;
Traductrice à l’hôpital du Sacré-Cœur auprès des malades ;
Implication auprès d’Héma-Québec, avec le Ministère de la Défense, les FAC, l’ULCM et Radio Moyen-Orient ;
Elle est au cœur de l’édification d’un monument dans la ville de Montréal soulignant le 125e anniversaire de l’établissement des premiers Canadiens venant du Liban.
Elle a reçu le Mérite du Bon Citoyen canadien, pour ses multiples engagements.

Lauréates
Sarita Benchimol
Gagnante du Trophée

Madame Sarita Benchimol, originaire du Maroc, est diplômée en Sciences de l’Université Concordia (BSc.) et de l’Université de Montréal (MSc.). Mère de deux enfants, elle possède plus de 30 ans d’expérience dans les milieux académiques et le domaine de la recherche.
Elle a siégé et travaille encore au sein de plusieurs associations communautaires et caritatives, à titre de bénévole.
Elle a œuvré dans nombre de comités et conseils d’administration d’écoles élémentaires et secondaires.
Elle est, actuellement, responsable de la conception et de la réalisation de différents programmes d’entraînement, (niveau 2e, 3e cycle, et post-doctoral) dans le domaine de la recherche en oncologie. Elle est l’initiatrice de stages spécialisés à caractère voceratrices destinées aux adolescents.

Lauréates
Chirine Dakkak

Chirine Dakkak El Chami est originaire du Liban où elle a obtenu une Maîtrise et un D.E.S.S. en Psychologie Clinique. Sa persévérance lui a permis de devenir membre de l’Ordre des Psychologues du Québec. Parfaitement trilingue, elle attire à la Clinique René Laënnec. une clientèle d’origines diverses. Apprécié des médias, elle collabore à Radio Canada International et à CJNT Montréal. Depuis plus de 3 ans, elle s’implique auprès de Concertation Femme où elle anime des ateliers conférences, travaillant essentiellement sur le rapprochement mères-filles adolescentes.
Des mères, intégrées dans la société québécoise, mais qui tiennent à des traditions d’ailleurs face à des jeunes filles qui ont grandi au Québec.

Lauréates
Sahar El Sourbagi

Mère de famille de trois enfants, Sahar El Shourbagi, travaille au sein du groupe de recherche Médias et Santé à l’UQAM. À l’Université de Montréal, elle a mené des recherches dans les domaines de la déficience intellectuelle et la diversité ethnique.
Cette femme exceptionnelle donne son temps et son savoir avec amour pour palier les carences et les besoins des enfants. Elle se fait un devoir citoyen d’accompagner les différents organismes communautaires en leur consacrant du temps. Les articles qu’elle écrit bénévolement dans les journaux de la communauté arabe ont pour seul but de favoriser le développement, l’épanouissement et la relation parent enfant ; ce sont là les priorités qui guident sa ligne de pensée.

FEMME DE CARRIÈRE
Lauréates
Sihem Taboubi

Sihem Taboubi est professeure adjointe à HEC Montréal depuis 2002. Elle enseigne des cours en marketing dans les programmes de BAA et de Msc. Elle assure la formation des étudiants en méthodologie de recherche et en études de marchés.
Les étudiants de M.Sc. qu’elle a encadré travaillent actuellement comme analystes de marché dans des entreprises Québécoises (Vidéotron, Héma-Québec,..) et des multinationales installées au Québec (Danone, Touchetunes,..).
Elle a également agit comme coach d’une équipe d’étudiants de BAA qui a remporté le concours Meloche Monnex 2005 visant à développer un plan marketing pour la division du Québec de la Croix-Rouge.

ASSOCIATIF ET COMMUNAUTAIRE
Lauréates
Nezha Alami

D’origine marocaine, Nezha Alami arrive au Québec en 1981. Après un Baccalauréat en Microbiogie, une Maitrise en Biologie Cellulaire de l’Université de Sherbrooke et un Ph.D. en Biologie Moléculaire à l’Université de Montréal, elle retourne au Maroc. À la Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca, elle est Professeur puis Vice-Doyenne.
De retour au Québec, elle est, depuis 2001, Chercheure Scientifique Senior à l’Université McGill puis à VM Institut de Recherches à Montréal. Ses travaux en oncologie visent la validation et l’optimisation de nouveaux traitements pour le cancer du sein et celui du colon. Recherches financées par d’importantes compagnies pharmaceutiques; Pfizer-Canada, Roche-Germany et AstraZeneca-USA et plusieurs Compagnies de Biotechnologie, basées aux USA. Elle est l’auteure de plusieurs publications et a présenté ses travaux de recherches dans plusieurs congrès internationaux en Europe et aux États-Unis.

Lauréates
Suha Jabaji

Née en Jordanie, Dre Jabaji a obtenu son B. Sc de l’AUB (Liban) et son Ph. D. de Waterloo (Canada). De professeur en phytotechine à l’université McGill, elle est maintenant Vice-Doyenne à la recherche de la faculté d’agriculture et des sciences environnementales. Dre Jabaji collabore régulièrement avec les leaders de l’industrie, de l’éducation, de la recherche et du gouvernement pour l’avancement de l’agriculture au Québec et pour l’avancement de sa science. Elle supervise toujours un programme de recherche actif dans lequel elle a entraîné 14 étudiants du 3ème cycle et 13 du 2ème. Elle a publié plus d’une cinquantaine de publications scientifiques reconnues et a deux brevets d’invention en son nom.

Lauréates
Marie Roumi
Gagnante du Trophée

Passionnée par les sciences et la recherche, Marie Roumi, obtient une maîtrise, puis un doctorat en sciences pharmaceutiques de la Faculté de Pharmacie à l’Université de Montréal. En 2001, sa thèse de doctorat est inscrite sur la liste d’honneur du doyen de la Faculté des Études Supérieures. Chercheuse chevronnée, Marie Roumi a publié des articles, multiplié les congrès, donné des conférences et a participé à la rédaction d’un livre scientifique. Elle dirige actuellement une équipe de scientifiques pour la compagnie pharmaceutique AstraZeneca R&D Montréal. Le centre concentre ses efforts sur la conception, la découverte et la mise au point de nouveaux agents pharmaceutiques pour le traitement de la douleur.

Lauréates
Nahid Aboumansour
Gagnante du Trophée

La vocation de défense des personnes et des communautés a pris racine très tôt chez Nahid Aboumansour. Dans son pays d’origine, elle s’est opposée à la guerre, à la discrimination et à la violence faite aux civils. Co-fondatrice de Petites-Mains en 1994, Nahid Aboumansour, a fait de cette entreprise un incontournable pour l’apprentissage d’un métier pour les nouveaux arrivants. Un lieu pour l’autonomie des femmes immigrantes et démunies, un cheminement pour reprendre son destin en main et une manière d’intégrer pleinement la société Québécoise. Reconnue et appuyée par de nombreuses institutions, Mme Aboumansour, accumule les honneurs et les distinctions. Elle poursuit avec enthousiasme ce qu’elle appelle sa mission sociale et humanitaire.

Lauréates
Yasmina Chouakri

Originaire d’Algérie, Yasmina Chouakri détient une maîtrise en science politique. Militante et travailleuse dans le mouvement québécois des femmes depuis plus de dix ans, elle y a contribué par la réalisation de recherches, de formations, le développement de projets, la rédaction de mémoires et l’action politique.
Responsable du Comité des femmes des communautés culturelles de la Fédération des femmes du Québec depuis 2003, elle est présidente d’Action Travail des femmes. Depuis deux ans, elle sillonne le Québec animant des ateliers sur «L’Apport des femmes immigrantes sur le plan démographique, économique, politique et culturel».
Son travail porte sur les facteurs d’inclusion et d’exclusion des femmes immigrantes à la participation civique, le sous-financement des organismes de femmes à caractère ethnoculturel, l’arrimage des revendications des néo-québécoises aux luttes féministes, le développement de projets permettant l’empowerment des femmes immigrantes et réfugiées, la lutte contre les discriminations et le racisme à l’égard des femmes issues des minorités visibles, notamment des femmes arabes.

Lauréates
Samira Laouni

Animée par des convictions citoyennes, Samira Laouni, d`origine marocaine, a un DESS Commerce et Marketing de la Sorbonne. Arrivée au Canada en 1998, elle se lance comme candidate du NPD, pour défendre la justice sociale et l’amélioration du sort des femmes. Responsable du rapprochement au Congrès Islamique Canadien et Secrétaire Générale de la Fédération des Musulmans Canadiens, elle déconstruit les préjugés lors du colloque de l’ACFAS, des forums avec la Commission Bouchard Taylor et ses articles dans les journaux. Samira a initié des projets de compréhension mutuelle : voyage avec ses consoeurs à Hérouxville, 300 repas à la mission Old Brewery, repas pour le refuge des femmes battues lors du Ramadan 2007, fondation de l’association JISR pour rapprocher les jeunes de l’immigration par le biais du sport, du génie en herbe et des échecs.

ARTS ET CULTURE
Lauréates
Neila Ben Ayed

Neila Ben Ayed a un style unique et une renommée croissante. D’origine tunisienne, elle refuse d’être un mirage africain dans la mosaïque multiculturelle du Québec. Avec un esprit de partage, elle témoigne, à travers sa peinture, de la condition des femmes maghrébines pour leur émancipation. Depuis qu’elle a remporté le premier prix du concours international d’affiche 2003 de Vues d’Afrique, l’artiste a reçu plusieurs prix et mentions. Ses expériences artistiques se sont multipliées et ont permis plus d’une vingtaine d’expositions individuelles et collectives à travers le Canada, la France et la Tunisie. Plusieurs de ses œuvres font partie de collections privées. Elle a contribué à faire connaître la diversité de l’art au Québec grâce à une exposition présentant 150 artistes Québécois au Musée de Tunis.

Lauréates
Yolande Geadah

Yolande Geadah, d’origine égyptienne, est une chercheure féministe. Son dernier essai, Accommodements raisonnables, droit à la différence et non différence des droits (VLB, 2007), lui vaut le prix Condorcet 2007 du Mouvement laïque québécois. Son essai, Femmes voilées, intégrismes démasqués, (VLB, 1996, 2001), a connu un franc succès au Québec et en France. Il traite du débat entourant le port du voile à l’école et des impacts des intégrismes religieux sur les femmes. Son second essai, La Prostitution, un métier comme un autre ? (VLB, 2003) traite du débat entourant la légalisation de la prostitution, soulignant les enjeux sociaux liés à la mondialisation du proxénétisme et du trafic sexuel. Elle a complété sa scolarité de doctorat en science politique à l’UQAM en 1995. Elle est engagée depuis une trentaine d’années dans l’éducation interculturelle et le milieu de la coopération et de la solidarité internationale du Québec.

Lauréates
Lynda Thalie
Gagnante du Trophée

En 1994, à l’âge de 16 ans, Lynda fuit l’Algérie avec sa mère et son frère.
Auteure-compositeure-interprète, elle est Lauréate en 2000 du concours Ma première Place des Arts dans la catégorie Interprète, elle remporte également les prix Distinction et Radio-Canada. En 2003, on lui confie l’unique rôle féminin de la comédie musicale Le Petit Prince. En 2004, elle reçoit le Prix du patrimoine d’expression du Québec pour sa démarche artistique. Plusieurs collaborations avec des artistes Québécois : Michel Rivard, Luc de Larochellière, Rachid Taha en France et Peter Gabriel aux Etats-Unis. Elle prête sa voix à des musiques de films (Michel Cusson, Cité-Amérique) et l’Office National du Film du Canada.
Également 4 nominations au gala ADISQ. Son album reçoit une nomination Album musique du monde de l’année au gala ADISQ et celui des S.O.B.A. Elle participe aux FrancoFolies de Montréal (2005, 2006) et représente le Québec à Mexico City en mars 2007

AFFAIRES
Lauréates
Lamia Ben Saleh

De nationalité Tunisienne, Lamia Ben Salah est fière de ses origines. Arrivée à Montréal en 1988, elle fonde avec son mari, Les Meubles B.S.K. en 1994. Copropriétaire de cette entreprise, qui, au fil des ans a su se tailler une place de choix à travers le Canada grâce à la fabrication de meubles reconnus pour leur qualité et leur durabilité.
L'entreprise emploie une trentaine d'employés. La compagnie est présente également en Tunisie et exporte ses produits en Europe.
Présente à tous les niveaux de l’entreprise, elle est proche de son équipe et sait lui insufler son enthousiasme. Lamia Bensalah garde un bel équilibre entre son rôle de femme d’affaires et de maman auprès de ses enfants.

Lauréates
Viviane Djandji
Gagnante du Trophée

Viviane Djandi, née à Alexandrie (Egypte) est à la tête des magasins Au Printemps, un commerce de détail prospère et en croissance. Trois succursales, situées dans des endroits stratégiques sur l’île de Montréal, emploient une quinzaine d’employés ainsi qu’une nombreuse équipe de sous-traitants et de fournisseurs.
Fondé il y a 25 ans, l’entreprise fait figure de pionnière dans le marché de la conception et de la réalisation d’espaces de rangement. Au Printemps s’est taillée une place de choix dans son créneau grâce à la qualité de ses produits, l’originalité du design et le service à la clientèle. En plus de ses activités professionnelles, Mme Djandji est bénévole depuis des années auprès de plusieurs OSBL.